dimanche 27 mai 2018

La proie du Papillon



Quatrième de Couverture

Sulfureux. Indécents. Mortels…
Avez-vous déjà entendu parler des Fils d’Éros ? On prétend à mi-voix que ces professionnels de la séduction joueraient avec les sentiments et bouleverseraient la vie de leurs victimes.
Judith de Ringis est une femme d’affaires aussi douée qu’impitoyable. Pour se débarrasser d’une concurrente gênante, elle requiert les services de l’un de ces mercenaires. Marc, dit le Papillon, s’engage à briser sa proie.
Cependant, manipuler les choses de l’amour n’est jamais simple, surtout quand les plus redoutables prédateurs se révèlent, eux aussi, capables d’émotions…



Ce que j'en pense

J'avoue que ce n'est pas le genre littéraire que je lis habituellement, mais je l'avais dans ma PAL alors je me suis lancée.
La proie du papillon c'est l'histoire de Judith, un personnage détestable, qui est égocentrique, sans état d'âme, c'est le genre de personnage que l'on admire autant qu'on la déteste.
J'ai mis beaucoup de temps à lire ce livre, car j'ai trouvée que l'on tournait en rond. De plus, Judith, me sortez par les trous de nez (excusez mon expression) à toujours demander si cela avance (elle avait cas le faire elle-même!). Le jeu du "Je t'aime, je t'aime plus", entre le papillon et Judith était assez drôle, sa donner du positif à ma lecture, sans cela j'aurais certainement fermer le livre.
En revanche, je félicite l'auteur pour cette fin, je ne m'y attendais absolument pas. J'ai été surprise, mais satisfaite par cette fin.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire